Trinitaires au Gabon/ Ordination diacre

L’Ordre des Trinitaires au Gabon a vécu, le 20 octobre 2018, l’ordination d’un nouveau diacre, le frère Marie Blanchard Ndong Ovono, en la paroisse cathédrale Notre Dame de l’Assomption (Sainte Marie). Présidant la messe d’action de grâce, l’archevêque de Libreville a rappelé à chacun la mission du disciple de Jésus-Christ.

Autour de lui, il y avait Mgr Dominique Bonnet, évêque émérite de Mouila, Mgr Rolandas, Chargé d’affaires à la nonciature apostolique, ainsi que plusieurs prêtres, dont ceux de la Congrégation de l’ordre de la Sainte Trinité, famille à laquelle appartient le jeune diacre.

L’animation de la cérémonie a été assurée par le chœur diocésain « Saint Basile Le Grand.

Dans son homélie, Mgr l’archevêque à travers les textes choisis par le candidat a mis un accent particulier sur la notion du disciple du Christ et a exhorté l’assemblée des fidèles: « Dieu nous regarde toujours avec amour et chacun de nous est appelé à communiquer l’évangile. Cette mission de propager la Bonne Nouvelle du Christ, n’est pas la seule affaire des hommes et des consacrés mais c’est tout chrétien est appelé à être au service de l’autre. En ce sens, il dira que tous, nous devons participer généreusement aux œuvres de Caritas. Le Seigneur nous appelle à le suivre toujours avec une plus grande fidélité. Et être disciple ou serviteur du Christ, c’est accomplir avec amour la volonté de Dieu.

« En devenant diacre, en ce 20 octobre 2018, tu n’accèdes pas à un diplôme qui doit te valoir triomphe et autres considérations mondaines. Tu t’inspires plutôt dans son itinéraire de croissance au service de l’évangile, à la suite du Christ Jésus, l’envoyé du Père qui nous envoie à notre tour. C’est là que résident notre bonheur et notre fierté en communion avec nous dans le Christ. La Parole de Dieu de ce samedi que tu as toi- même pour cette célébration, met à notre considération des aspects différents de notre propre vocation. Chacun de nous est aimé de Dieu, et il a une prédilection pour chacun de nous comme il l’a fait avec le prophète Jérémie.

Poursuivant son propos, Mgr a donné de sages conseils au nouveau diacre sur la vie missionnaire: « Le diacre c’est être serviteur de Jésus-Christ qui ‘est montré lui-même serviteur au milieu de ses disciples. Je ne vous appelle plus mes amis mais serviteurs. Chacun de nous entend cet appel de Dieu. Cher fils, et vous mes frères et sœurs, être disciple du christ exige assiduité envers le maitre et on n’est pas disciple un temps mais tout le temps que le Christ nous donne pendant notre existence terrestre. Le vrai disciple du Christ ce n’est pas de chercher les premiers postes ; mais d’abord d’écouter la voix de son maître. L’appel et la réponse de notre sacerdoce ou de notre vie chrétienne exigent de nous une vie austère, pauvre, dépouillée de tout attachement aux biens matériels. Le jour où nous commençons à nous attacher davantage tant aux biens matériels qu’aux biens spirituels, notre vocation commence à être affaiblie. Etre à la suite du Christ demande une vie de pauvreté et non de richissime, que chacun de nous soit de quelque manière ce soit pratique la charité envers son frère, sa sœur en un mot avec les peuples qui souffrent».

Exécuté après l’homélie, le rite de l’ordination diaconale a été marqué par la litanie des saints, couronné par la vêture de la chasuble et de l’étole en bandoulière réservé au diacre. Le tout après un dialogue fructueux entre le candidat et l’archevêque de Libreville.

Par cette ordination, la famille trinitaire vient de s’enrichir d’un diacre, appelé à paître le troupeau de Dieu que l’Eglise lui confie, vers de verts pâturages, afin de rendre témoignage de l’infini amour de Dieu, en tout temps et en toute circonstance.

Par Jean-Marie MBA ONDO

Publier votre commentaire