Mgr Basile Mvé Engone

Mgr Basile Mvé Engone

Né le 30 mai 1941 à Nkomelene (diocèse d’Oyem), il entre dans la Congrégation des Salésiens et fait son noviciat à Dormans, près de Reims (France) où il devient profès. Il effectue une partie de sa formation à Lubumbashi en RDC.

Ordonné prêtre le 29 juillet 1973, il est affecté comme socius (maître des novices-adjoint) au Noviciat de Pointe-Noire (Congo) de 1974 à 1975. Puis il est envoyé comme professeur au Collège Raponda Walker de Port-Gentil,  tout en assurant les fonctions de vicaire à la paroisse Saint -Barbe de Port- Gentil, dont le curé est le Père Anton.

Comme troisième affectation, il rejoint Libreville pour travailler au Centre-Audiovisuel dirigé par Monsieur l’Abbé Mbumba Bwasa Florent. L’importance des médias ne lui  échappe pas. Une année sabbatique lui est accordée pour des études en 1977. Il se rend à Rome, d’où il revient avec la qualité de professeur au Séminaire Saint-Jean de Libreville, qu’il retrouve en 1978 jusqu’à sa nomination  comme évêque coadjuteur d’Oyem le 24 avril 1980. Il est ordonné évêque à Oyem le 24 août de la même année par Mgr François Ndong, évêque d’Oyem, en compagnie de Mgr André-Fernand Anguilé, archevêque Libreville, Mgr Félicien Makouaka, évêque de Franceville et Mgr Cyriaque Obamba, évêque de Mouila. Le 24 août 1982, il succède à Mgr Ndong.

En 1990, il est choisi pour présider la Conférence Nationale, premier organe vers une démocratisation de la vie politique du pays.

Un an plus tard, suite à la démission, pour limite d’âge, de Mgr Cyriaque Obamba, il devient administrateur  apostolique du diocèse de Mouila, tout en assurant la charge d’évêque d’Oyem et de Président de la Conférence Episcopale du Gabon. Il sillonne deux diocèses dont il a la charge pastorale.

Son épiscopat est marqué par son désir d’encourager les jeunes du Séminaire Saint-Kisito à aller de l’avant et à persévérer au service du Seigneur. Sa plus grande joie est de pouvoir  ordonner à la prêtrise ces jeunes pour qu’ils puissent, à leur tour, se faire apôtres dans leur milieu. Il conduit jusqu’à l’ordination sacerdotale et à la consécration à la vie religieuse plusieurs jeunes garçons et filles aujourd’hui au service de l’Eglise au Gabon et de l’Eglise universelle. Quelle joie, en effet, pour un pasteur, de voir la relève grandir à l’horizon !

Mgr Basile Mvé Engone entretient la flamme auprès des chrétiens qui s’engagent comme catéchistes dans les villages et qui suppléent au manque de prêtre. La formation des catéchistes est l’une de ses priorités et la prise de responsabilité par les laïcs une autre.

L’on se souvient encore des responsabilités qu’il a prises lors de la réunion de l’ACERAC en 1992, à Libreville et de ses interventions en qalité de Président de l’Assemblée des conférences Episcopales des Région de l’Afrique Centrale dont.

Mgr Anguilé fut le premier président de la Conférence Episcopale  du Gabon, de 1970 à 1980. Cette fonction fut exercée par Mgr Makouaka de 1980 à 1990, et la relève assurée au Gabon par Mgr Basile Mvé Engone jusqu’à la fin du XXè siècle. Après avoir donné un peu de son temps à l’ensemble des diocèses du Gabon, Mgr Basile Mvé Engone est devenu le troisième Archevêque de Libreville et le huitième  successeur de Mgr Jean Rémi Bessieux.

Plus récemment, il a eu une intervention remarquée lors du deuxième Synode Africain à Rome (Voir « Publications »)
Mgr Basile MVE ENGONE, un homme de foi et de conviction qui sait dire et redire à temps et à contretemps que le « Christ est le seul Chemin , la seule Vérité et la seule Vie ».