Homélie/ Confinement en Eglise/ Mgr Guy-Roger BOUNDENGUI

Alors que le gouvernement gabonais vient de décider, dans le cadre des mesures de lutte contre le covid-19, du maintien de la fermeture des lieux de culte, nous vous partageons l’homélie de Mgr BOUNDENGUI, du diocèse de Mouila. Ou comment le confinement forcé peut nous être favorable pour nous rapprocher de Dieu, en famille.

DIOCÈSE MOUILA. EXHORTATION MATINALE. EGLISE EN CONFINEMENT. PAROISSE SAINT JOSEPH DE TCHIBANGA. MGR Guy Roger BOUNDENGUI, Vicaire général du diocèse & curé de la paroisse.

Mardi 21 avril 2020, mardi de la 2è semaine de Pâques, année liturgique A
Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean,
Chapitre 3, versets 7 à 15


Jésus disait à Nicodème: « Ne soit pas étonné si je t’ai dit qu’il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut. Tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l’Esprit ». Nicodème repris: « Comment cela peut-il se faire »? Jésus lui répondit: « Toi, tu es chargé d’instruire Israël, et tu ne connais pas ces choses là? Amen! Amen! Je te le dis, nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous n’acceptez pas notre témoignage! Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du Ciel? Car nul n’est monté au Ciel sinon Celui qui est descendu du Ciel , le Fils de l’Homme. De même que le serpent de bronze fût élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’Homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par Lui la vie éternelle ».

Commentaire de l’Evangile du jour


Chers frères et soeurs,

Nous l’avons entendu hier (20 avril 2020, Ndlr), Jésus avait invité Nicodème, et nous avec, à faire quoi? A renaître d’en haut et, surtout, à vivre de l’Esprit Saint. Nicodème, comme nous l’avons constaté, peine à comprendre. Et nous-mêmes peinons à vivre effectivement dans cette disponibilité constante au souffle de l’Esprit.

Aujourd’hui, Jésus ne renvoie plus à l’expérience terrestre de Nicodème, mais à la sienne propre d’envoyé du Père venu du Ciel. En venant du Ciel, Jésus l’a donc ouvert. Et il nous permet déjà de goûter aux choses du Ciel. C’est une réalité qui est bien subtile, que nous pouvons goûter dans notre louange ou notre adoration personnelle, que nous pouvons goûter dans ce coeur-à-coeur que nous avons avec le Seigneur, que nous ne pouvons goûter que lorsque nous sommes branchés à Jésus.

Mais, comme on peut le constater, la dissipation du monde nous fait souvent perdre cette connexion avec le Ciel. Les réalités de ce monde nous font perdre cette réalité que nous devons avoir avec le Ciel.

Jésus voudrait que nous puissions avoir le regard tourné vers le Ciel. Et Saint Paul nous le dit: « Rechercher les réalités d’en haut. C’est là où se trouve toute notre vie. C’est là où se trouve Jésus, notre Seigneur ».

Chers frères et soeurs,

C’est un moment particulier que nous connaissons très bien, que nous ne cessons de nous rappeler les uns les autres au moment de confinement forcé, du à la présence de cet adversaire de l’homme, à qui on a donné, à tort ou à raison, le nom de covid-19. Moment qui semble nous désaxer et nous déboussoler. Moment qui semble faire qu’on perde la réalité même de ce que nous sommes appelés à vivre. Moment qui semble nous distraire, et nous faire penser que nous ne pouvons plus rien, que nous sommes perdus. A voir comment nous réagissons aujourd’hui. A voir toutes les décisions ou les recommandations qui sont données à la suite de cette maladie.

Oui, chers frères et soeurs,

Ces moments particuliers que nous vivons peuvent nous aider à entretenir la présence du Ciel et de la vie avec Dieu dans notre quotidien, nous aider véritablement à être proches du Seigneur. Nous aider aujourd’hui à pouvoir réaliser ce que nous peinons chaque jour à faire: être rassemblés en famille. Pour qu’en famille, nous puissions prier le Seigneur, nous puissions louer le Seigneur. Cette réalité qui devrait nous aider à comprendre que la première église, c’est l’église familiale avant de nous retrouver dans cette grande église où toute la communauté se réunit. Vous devez donc nous aider aujourd’hui à être plus proches du Seigneur, à Le connaître et à vivre avec Lui chaque jour. A Lui faire confiance, qu’Il intervient dans notre vie.

Alors, chers frères et soeurs,

Faisons en sorte que l’action de l’Esprit Saint se réalise en nous. Sachons surtout l’écouter et mettre en oeuvre ses inspirations, pour que chacun de nous soit à sa place habituelle, bien sûr, un bon exemple élevé, qui irradie la lumière du Christ. Un bon exemple élevé qui permet donc à la lumière du Christ de pouvoir se répandre.

Oui, chers frères et soeurs,

Que l’Esprit Saint nous rende donc disponibles à cette présence, afin que nous ayons la force et le courage de ne jamais baisser les bras.

Loué soit Jésus-Christ, à jamais!

Mgr Guy-Roger BOUNDENGUI
Vicaire général du diocèse de Mouila & curé de la paroisse Saint Joseph de Tchibanga


Publier votre commentaire