Homélie/ Mgr Benoît DIEME, cssp

Nous vous partageons l’homélie de Mgr Benoît DIEME du 24 avril 2020. Une invite à demeurer « fermes dans la foi de notre baptême », en ces temps troubles de covid-19 et de confinement.

HOMELIE DE MGR BENOIT DIEME

Frères bien aimés dans le Christ,

La paix soit avec vous,
La paix du Christ,

Oui, aujourd’hui (24 avril 2020, Ndlr), nous avons des lectures que vous prendrez dans votre dans votre Bible ou dans votre Missel. Nous avons les Actes des Apôtres, au chapitre 5, les versets 34 à 42, et nous avons le grand texte de Saint Jean, Jean 6 les 15 premiers versets. Le titre que nous avons l’habitude de donner en ce vendredi 2è de la semaine de Pâques, nous avons « Jésus libère et agit. Jésus nourrit et donne un pain de vie ».

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.
Que le Seigneur soit avec vous, et avec votre esprit.

Dans le Credo appelé communément Profession de foi de Nicée Constantinople, nous disons ceci: « Je crois en l’Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique ».

Une, parce qu’elle est indivisible. Qu’ils soient un, comme toi et moi le sommes, un.
Sainte, car elle vient de Dieu, qui lui-même est Saint.
Catholique, car elle est universelle. Elle appelle toutes les foules, elle appelle tous les peuples, qui peuvent y trouver leur demeure.
Et apostolique, car elle est fondée sur Pierre, à qui Jésus a dit: « Va, et raffermis tes frères ».

Qui peut oser porter atteinte à ce que Dieu a bâti sur le roc de son Amour?
C’est la conviction qu’a eu Ganayel, ce membre du conseil des sages, un homme d’expérience, et qui connait l’histoire des hommes de son temps. C’est Gamayel; nous le reconnaissons parfois dans nos églises, dans nos communautés, ce sont des gens qui, quand ils parlent, on dit: « Vraiment, c’est une parole de vérité ». Ce sont des gens dont l’Eglise, le peuple, ont besoin. Et, dès qu’ils tranchent une affaire, toute la population, et toute la communauté, sont satisfaites. Il dira cette parole salutaire pour les Apôtres: « Laissez-les, car si leur action vient des hommes, elle tombera. Mais, si elle vient de Dieu, vous ne pouvez pas les faire taire, et vous ne pouvez pas faire tomber leur action ». Oui, Damayel demande la libération, et demande de libérer la parole, et que Dieu agisse dans le témoignage de foi des Apôtres.

Le chemin va être difficile, c’est vrai, et les amis de Jésus Ressuscité vont subir le même sort que leur Maître. Ils n’ont pas peur, bien sûr, car l’Esprit Saint est au contrôle.

Accueillons ce passage des Actes des Apôtres comme un appel nouveau, pour renforcer notre foi, notre baptême. Dieu n’abandonne jamais ceux qui comptent sur Lui. Dieu n’abandonne jamais ceux qui collaborent avec son Fils. Non pour le faire roi, mais pour qu’il les guide vers la vie éternelle.

Chant: « C’est Toi, Seigneur, le pain rompu livré pour notre vie,
C’est Toi, Seigneur, notre unité, Jésus Ressuscité ».

C’est le sens du miracle de la multiplication des pains, que nous avons entendu aujourd’hui. Jésus nourrit les foules, gratuitement. Nous nous orientons vers le pain, les amis d’Emmaüs, vers le pain de Pâques, où lui-même est reconnu à la fraction du pain, et donne force et dynamisme à nous, qui continuons dans le combat de la vie.

Oui, frères et soeurs, restons ferme dans la foi, en ce temps douloureux du covi-19. Acceptons l’absence du pain de vie et de la communion, mais tissons entre nous et entre familles, enfants et parents, des liens de paix, des liens d’amour, et des liens de fraternité, pour que la dynamique de la Résurrection se manifeste lorsqu’on fonde notre confinement. Que l’espérance l’emporte sur la déprime, que l’espérance l’emporte sur la violence.

Restons chez nous, oui, et gardons la joie des foules à qui Jésus a donné ce pain de vie, que, chaque jour, nous célébrons par la télévision KTO, et par Gabon 1ère à 6h30. Et surtout, que vos intercesseurs, prêtres, religieux et religieuses de la paroisse (Rois Mages, Ndlr) qui prient pour vous tous chaque jour.

Chant: « Ceci est mon Corps, prenez et mangez,
Ceci est mon Sang, prenez et buvez,
Vous aurez la Vie ».

Oui, que cette même Vie apparaisse dans notre confinement, pour que nous ayons toujours cette lampe toujours allumée. Ce cierge pascal qui est allumé à la paroisse, vous n’êtiez pas là, mais on l’a allumé pour vous, pour que vous teniez dans votre foi, et que les difficultés et la mort soient vaincues par la Vie.

Je vais maintenant vous bénir, pour que le Seigneur vous accompagne dans ce moment difficile. Et il va nous nourrir le jour où Lui-même viendra nous tendre la main et nous dire: « Sortez de vos maisons, et allez dire la Bonne Nouvelle. Et même si nous sommes à l’intérieur, cette Bonne Nouvelle est annoncée. C’est mieux quand nous sortons, et quand nous allons à la rencontre des gens, comme Lui-même a été à la rencontre des foules, qui l’ont vu tourner pour aller prendre un petit temps de repos, mais elles sont revenus, et il a continué à enseigner et à leur donner le pain de Vie.

Le Seigneur soit avec vous.
Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse et vous accompagne.
Le Père, le Fils et le Saint Esprit.
Amen!
Allez dans la paix, et demeurez dans la Paix et la Joie du Christ.
Nous rendons grâce à Dieu!

Homélie de Mgr Benoît DIEME, cssp
Vicaire épiscopal de l’Archidiocèse de Libreville
Curé de la paroisse Des Rois Mages d’Akebe Ville

Photo: Mgr Benoît DIEME & le vicaire paroissial, père Festus CHIANAKWANA, cssp

Publier votre commentaire