ACERAC/ XIè assemblée plénière/ Message du SCEAM/ SECAM/ Mgr Mathieu Madega Lebouakehan

Au chapitre des interventions lors de l’ouverture solennelle de la XIè assemblée plénière de l’ACERAC, nous vous proposons le message du SCEAM/ SECAM. Un message délivré par le 1er vice-président de cette institution, Mgr Mathieu Madega Lebouakehan, président de la Conférence épiscopale du Gabon, et évêque du diocèse de Mouila.

Excellene Monseigneur SSamuel KLEDA, Archevêque de Douala, Président de la CENC, Président de l’ACERAC;

Eminence Dieudonné Cardinal NZAPALAINGA, Archevêque de Bangui, Président de la CE de la RCA;

Eminence Christian Cardinal TOUMI, Archevêque émérite de Douala;

Excellence Mgr Juan NSUE, Archevêque de Malabo, Président de la Conférence Episcopale de la Guinée Equatoriale (Vice-président Mgr Miguel Angel, Evêque d’Ebibeyin; Secrétaire: Padre Christiano)

Excellence Mgr Daniel MIZONGO, Evêque de Nkayi, Préident de la CE du Congo;

Excellence Mgr Paul des Farges, Archevêque d’Alger, Président de la CERNA;

Excellence Mgr Smaragde MBONITEGE, Evêque de Kpagayi, Président de l’ACERAC;

Excellences Noseigneurs Archevêques et Evêques membres de l’ACERAC;

Révérend Abbé Prosper-Mesmin MASSENGO, Secrétaire Général de l’ACERAC;

Révérend Abbé Benoît KALA, Secrétaire de la CENC;

Excellences, Révérends, Révérendes;

Chers participants, en vos distinctions, titres, grades, rangs et qualités,

L’honneur m’échoit, au nom du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM/SECAM), en ma qualité de 1er Vice-Président, Chargé de l’Evangélisation, et représentant le SCEAM/SECAM pour la circonstance, de vous adresser les salutations de Son Excellence Monseigneur Gabriel MBILINGUI, Archevêque de Lubango, Président du SCEAM/SECAM, et de Son Excellence Mgr Sipuka SITMBELE, Evêque de Umtata, 2è Vice-Président du SCEAM/SECAM chargé de Justice, Paix et Développement. Que la grâce de l’unité du dialogue, de la réconciliation et de la paix vous soit accordée de la part de Dieu Notre Père et de Jésus-Christ Notre Sauveur, dans l’Esprit Saint !

Le SCEAM vous annonce sa grande joie de voir l’ACERAC se pencher, au cours de sa XIè Assemblée plénière, sur une préoccupation réelle majeure, tant en Afrique que hors de ce continent. Oui, l’Afrique, continent martyr et encore martyrisé – a beaucoup souffert et souffre encore – a besoin d’un nouveau souffle pour un nouveau départ, avec un dynamisme renouvelé pour un engagement conséquent en faveur de sa cohésion sociale, son relèvement économique, son développement harmonieux.

Nous savons quel grand rôle a joué la foi chrétienne dans la construction des sociétés occidentales, cela jusqu’à un passé récent. Qu’il s’agisse des écoles, des hôpitaux, des universités. MENDEL, le père de la génétique, n’était-il pas un moine? Combien d’hommes de foi n’avaient-ils pas contribué au développement même dans les domaines culturels de la musique (Requiem de Mozart, Alléluia de Hendel), de la gastronomie (Don Pérignon, Ruinart…?

En effet, la foi qui place Dieu au centre et à la première place, et qui permet à l’homme de trouver en Lui (Dieu) origine et fin de tou, la source de la sagesse véritable qui oriente et gouverne son agir, cette fois-là un véritable levier pour le développement de tout homme et de l’homme, et sur tous les plans. La foi est une force, une boussole pour l’homme et pour la société.

C’est pourquoi des forces obscures, prédatrices, manipulatrices, veulent s’appuyer sur le levier de la religion pour opposer faussement ou de fait lesc royants, afin de -désorienter les consciences, -affaiblir la volonté, -et ainsi miner l’agir juste t bon qui est au bénéfice de l’homme et de la société.

Si un royaume divisé ne peut tenir, les chrétiens divisés ne peuvent tenir leur rôle de « sel de la terre et de lumière du monde ». Ainsi, comme l’on souligné les documents du Magistère, l’oecuménisme est une nécessité pour l’Eglise en général, et pour l’Eglise en Afrique en particulier. Votre région, en traitant de ce thème, rend donc un grand service au SCEAM.

Nous rappelons qu’à la suite du Bienheureux Pape Paul VI, Saint Jean-Paul II   avait défini l’Afrique poumon spirituel de l’humanité, et que le Pape Benoit XVI a confié à l’Afrique la Mission, la responsabilité d’évangéliser le monde. Quelle lourde responsabilité !

C’est donc au nom de cette mission que l’Eglise en Afrique doit travailler aussi à son unité, à son unité avec les autres chrétiens, tout en oeuvrant avec simplicité, douceur et humilité au dialogue avec les autres croyants, selon les indications du Magistère (Unitatis Redintegratio, Nostra Aetate,Ecclesia in Africa et Africae Munus).

Le SCEAM/SECAM attend les résultats de vos travaux, que nous souhaitons frcuctueux, et vous annonce, d’une part, que le 29 juillet d chaque année est désormais la Journée du SCEAM/SECAM en Afrique; et d’autre part, que vos différentes Conférences Episcopales sont d’ores et déjà appelées à se préparer pour au 50è anniversaire du SCEAM, qui sera célébré à KAMPALA en UGANDA, en juillet 2019, en même temps que le 50è anniversaire de la visite du Pape Paul VI en Afrique. Le Comité Théologique du SCEAM est déjà à pied-d’oeuvre, et offrira bientôt l’instrument de travail pour ces prochaines assises de Kampala.

Que Notre Dame d’Afrique soit à vos côtés et intercède pour vous et pour l’Afrique entière.

Pour le SCEAM/SECAM
+ Mathieu MADEGA LEBOUAKEHAN
Evêque de Mouila, Président de la Conférence Episcopale du Gabon
1er Vice-Président du SCEAM/SECAM

Publier votre commentaire