18è anniversaire du décès de Mgr André Fernand ANGUILE/ Célébration eucharistique

10 décembre 2001-10 décembre 2019. Cela fait 18 ans que le premier archevêque gabonais a rejoint la maison du Père. En mémoire de Mgr André-Fernand ANGUILE, une messe a été célébrée en la cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Libreville. Célébration eucharistique présidée par son successeur, Mgr Basile MVE ENGONE, en présence de Mgr Jean-Vincent ONDO EYENE, évêque du diocèse d’Oyem. La tombe de Mgr ANGUILE a été bénie à l’issue de la célébration. Le presbytérium de l’Archevêché de Libreville et les reprreprésentants des congrégations religieuses ont pris part à la célébration eucharistique.

Mgr André-Fernand ANGUILE

BIOGRAPHIE DE MGR ANDRE-FERNAND ANGUILE,
1er ARCHEVÊQUE METROPOLITAIN DE LIBREVILLE

André Fernand Anguile est pour la mémoire collective le père de l’Eglise du Gabon en ce qu’il est devenu en 1969 le premier évêque gabonais métropolitain de Libreville.

Il est né le 15 mai 1922 au village Quaben, dans l’actuel quartier Louis. Il rentre à l’école Monfort en 1929. C’est là qu’il rencontre le célèbre frère Macaire mais aussi le frère Just. Ce religieux devient un maître et un père pour le jeune garçon et c’est auprès de lui qu’il découvre sa vocation : il sera prêtre. Il entre au séminaire Saint-Jean au milieu des années 1930 car c’est dans cet établissement que l’on forme l’élite. Il n’y va pas pour devenir prêtre car ce n’est pas ce que veut sa famille puisqu’il est lui le seul fils de sa mère qui a aussi eu deux filles. Mais l’appel ressenti quelques années plutôt se confirme. Sous la houlette de l’abbé Jean-Baptiste Adiwa, professeur de philosophie, André-Fernand Anguilé commence ses études en vue de devenir prêtre. Pour le cycle de théologie, il prend le chemin de Brazzaville où il retrouve ses proches amis que sont Pierre-Marie Rapontchombo, Judes Mba, Charles Aboghe et Jules Pandjo.

Il est ordonné prêtre à la cathédrale Sainte-Marie aux côtés de son « frère » Pierre-Marie Rapontchombo. Après son ordination, il repart à Brazzaville pour son année pastorale. En 1951, il est vicaire de la mission Saint-Louis de Port-Gentil. En 1954, il est envoyé à la paroisse Saint-Pierre (L’Eglise se situe alors à la place qu’occupe actuellement la présidence de la République), d’abord comme vicaire puis comme curé. En 1960, il s’envole pour la France pour des études. EN 1962, il est directeur de l’enseignement catholique. Il est fait vicaire général de l’archidiocèse de Libreville en 1968.

Le 29 mai, il est nommé évêque. Le 1er Août 1969, il est ordonné par le Pape Paul VI à Kampala en Ouganda avec onze autres africains. Le 15 août 1969, il devient officiellement le successeur de Jean-Jérôme Adam qui tenait le diocèse depuis onze ans.

En 1982, André-Fernand Anguilé reçoit le Pape Jean-Paul II qui va séjourner sur la terre gabonaise pendant deux jours.

Le 3 avril 1998, André-Fernand Anguilé est atteint par la limite d’âge. Mgr Basile Mvé, évêque d’Oyem, son coadjucteur, le remplace à la tête de l’archidiocèse après 29 ans.

Il meurt le 10 décembre 2001 à Libreville à l’âge de 79 ans.

Son successeur est l’actuel archevêque de Libreville, Mgr Basile MVE ENGONE.

Source de la biographie: Mémoire Sauve Gabon/ Préservons ensemble notre mémoire

Photos de la messe: Elégant BOUKA, médias catholiques gabonais

Publier votre commentaire